L’observation spatiale pour le suivi opérationnel de la sécheresse en France

Effet de la sécheresse sur des estives dans les Pyrénées, août 2020

Dans le contexte des changements climatiques, les phénomènes extrêmes et particulièrement la sécheresse sont de plus en plus fréquents en France. La détection, la quantification et le suivi de ces phénomènes sont essentiels pour les gestionnaires des ressources en eau et de l’agriculture. De nombreuses séries temporelles de données satellitaires (AVHRR, MODIS, ASCAT, SMOS…), dont certaines dépassent trente ans, sont disponibles. Elles permettent de réaliser des analyses statistiques des anomalies de propriétés de surface tel que le contenu en eau du sol ou le développement du couvert végétal et ainsi de proposer des indicateurs décrivant notamment la sécheresse agronomique

Deux chercheurs du Centre d’études spatiales de la biosphère (CESBIO/OMP, CNRS / Université Paul Sabatier / IRD / CNES) ont décrit le potentiel de ces indices basés sur des mesures multi-capteurs multi-spectrales pour la quantification et l’identification des phénomènes de sécheresse. Il s’agit particulièrement des indices MAI (Moisture anomaly index) et VAI (Vegetation anomaly index) estimés respectivement à partir des mesures satellitaires micro-ondes et optiques. Ces informations peuvent jouer un rôle complémentaire aux produits opérationnels proposés par les services météorologiques pour une compréhension globale du phénomène de sécheresse et de ses conséquences.

Afin de faciliter l’accès à ces informations, une plateforme web FREDI (http://osr-cesbio.ups-tlse.fr/fredi/) a été créée qui décrit ces indices en France métropolitaine à l’échelle de la région ou du département. Elle illustre la situation de la sécheresse des vingt dernières années à l’échelle mensuelle. Elle montre notamment le caractère exceptionnel de la sécheresse de l’été 2019, assez généralisée sur la France, ainsi que le contexte de manque d’eau de l’été 2020, particulièrement sur les régions du Nord de la France au début de l’été.

Sources :

Le Page, M., Zribi, M., Analysis and Predictability of Drought In Northwest Africa Using Optical and Microwave Satellite Remote Sensing Products, Scientific Reports, 9,1466 (2019) https://doi.org/10.1038/s41598-018-37911-x

Plus d'actualités

Publications

Le Cesbio participe à une étude sur la catastrophe de Chamoli

Le 7 février 2021, une avalanche d’eau, de débris et de glace a causé plus de 200 victimes et la destruction d’infrastructures hydroélectriques dans une vallée himalayenne de l’état d’Uttarakhand […]

13.06.2021

Presse

Dossier Pyrénées sur le site Exploreur

Le site Exploreur de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées propose un dossier spécial sur les travaux de recherche menés dans les Pyrénées par les scientifiques toulousains, dont la campagne de science […]

02.06.2021

Publications

L’Université Paul Sabatier est sixième en télédétection au classement de Shanghai

L’Université Toulouse III – Paul Sabatier préserve sa place dans l’excellence mondiale en télédétection en 2021, à la sixième place au niveau mondial dans le classement thématique de Shanghai en […]

28.05.2021

Rechercher